02

Les expositions

12/05/2017 - 25/08/2017

Mutwege – Le sens du courage

L' exposition « Mutwege – Le sens du courage » raconte l’histoire de la résistance au national-socialisme qui s’est organisée des deux côtés de la frontière, notamment à Forbach et à Petite-Rosselle. Elle avait initialement été présentée au public à la Stiftung Demokratie Saarland (SDS, Fondation pour la démocratie de la Sarre) ; intégralement traduite en français, l’exposition peut maintenant être découverte du 12 mai au 25 août 2017 au Musée Les Mineurs Wendel. 

Le fondement littéraire du projet « Mutwege » est le livre « Widerstand an der Grenze – Des deux côtés d'une frontière », écrit par Luitwin Bies. Le concept de l’exposition a été forgé en s’inspirant de cet auteur, décédé en 2009, avec l’aide de sa famille et de nombreux proches ainsi que des membres du ZBB Saar (Centre de Formation), situé à Burbach. Entre 2009 et 2012, dans le cadre du programme Xenos – Intégration et Diversité, mené dans toute l’Allemagne, le ZBB de Burbach a mis sur pied le projet « Mutwege ».

 L’objectif de ce projet était de montrer aux adolescents et aux jeunes adultes les dangers du fascisme et de l’extrémisme de droite à travers les destins d’hommes et de femmes qui eurent le courage de s’opposer au régime nazi, des deux côtés de la frontière, en Sarre et en Lorraine. Analyser et documenter les chemins – souvent secrets – que ces résistants empruntèrent permet de faire comprendre ces dangers. L’exposition « Mutwege – Le sens du courage » compte parmi les réalisations les plus marquantes de ce projet. Visible pour la première fois en France, cette exposition illustre un chapitre très marquant de l’histoire régionale, notamment de la Moselle-Est, et rend hommage aux personnes qui, avec beaucoup de courage, passèrent et aidèrent les persécutés à traverser la frontière pour échapper au national-socialisme.

 Dans sa préface à l’ouvrage « Widerstand an der Grenze – Des deux côtés d’une frontière », Reinhard Klimmt explique : « Luitwin Bies montre en s’appuyant sur des exemples concrets le travail mené par des groupes de résistants dans cette région frontalière. Il reconstruit minutieusement, à partir de dossiers de la justice et de la police, d’archives privées et d’œuvres et ouvrages écrits sur le sujet, le destin d’hommes et de femmes qui furent des acteurs de leur temps, ainsi que celui des communautés auxquelles ils appartenaient. C’est un témoignage sur notre région qui fait écho à d’autres lieux, sur des personnes persécutées et leurs persécuteurs ; c’est également un témoignage sur le courage et la lâcheté, sur la solidarité et la trahison. »

 Le Parc Explor Wendel et la Fondation pour la démocratie de la Sarre mènent des projets en coopération dans les domaines de l’histoire, de la culture et de la formation. Des expositions en lien avec la Lorraine et la Sarre sont présentées sur les deux sites et permettent au public francophone et germanophone, lorrain et sarrois, de mieux connaître et comprendre l’histoire commune et régionale.

 L’exposition « Mutwege – Le sens du courage » est mise à disposition des institutions qui souhaiteraient l’accueillir, en version allemande comme en version française. N’hésitez pas à contacter la Fondation pour la démocratie de la Sarre ou le Musée Les Mineurs Wendel pour toute information relative au prêt de l’exposition.

 

Les auteurs et partenaires

 Luitwin Bies (1930-2009), Historien et Docteur en philosophie. Les publications de L. Blies touchent à l’histoire du parti communiste allemand (KPD) en Sarre, la résistance au fascisme, la persécution par la Gestapo et l’appareil judiciaire nazi. L’auteur a également réalisé des biographies de personnalités sarroises issues du mouvement ouvrier et de la résistance ainsi que des travaux sur l’histoire de la ville de Völklingen.

 La Fondation pour la démocratie de la Sarre est un organisme qui œuvre pour la formation politique des adultes. Elle organise des conférences, des ateliers, des expositions et des excursions sur des sujets politiques, sociétaux et historiques. De plus, elle souhaite contribuer à la diffusion des idées démocratiques grâce à ses expositions itinérantes et encourager l’engagement des citoyens dans la vie publique et la société.

 

Informations pratiques

 Le Musée Les Mineurs Wendel accueille l’exposition « Mutwege – Le sens du courage » du 12 mai au 25 août 2017. L’entrée est libre.

 

L’ouvrage bilingue « Widerstand an der Grenze – Des deux côtés d’une frontière » de Luitwin Bies est réédité à l’occasion de cette exposition. Il sera mis en vente à partir du 12 mai dans la boutique du Musée Les Mineurs Wendel ainsi qu’à la Fondation pour la démocratie de la Sarre au prix de 11,90 €.

 

29/04/2017 - 31/12/2017

Moselle – Sarre : Le charbon à l’origine de l’Europe ?

Enrichie de nombreuses pièces d’exposition et explorant de nouveaux aspects, l’exposition permet aux visiteurs de redécouvrir l’histoire mouvementée et riche de la Moselle et de la Sarre, en mettant l’accent sur le rôle clé que joua le charbon. De nombreuses pièces uniques documentent le quotidien des familles lorraines et sarroises. Quant aux photomontages réalisés en grand format, ils invitent les visiteurs à penser l’histoire et l’avenir de la Moselle et de la Sarre voisine. Réalisée en coopération avec l’Institut sarrois de Géographie, l’exposition est ouverte au grand public ainsi qu’au public scolaire.

 

 

 

 La Sarre et la Moselle ont exploité durant plusieurs siècles le même gisement de charbon. Avant d’être un élément fédérateur, en partie à l’origine de la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier en 1952, le charbon fut un enjeu géopolitique lors des guerres qui secouèrent l’Europe entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle.

L’exposition, qui avait été inaugurée en mai 2015, retrace les rattachements successifs de la Sarre et de la Moselle et du gisement de charbon sarro-lorrain. L’exposition permet de comprendre pourquoi le charbon sarro-lorrain a été un enjeu industriel dans le règlement des conflits, mais aussi un élément de stimulation des échanges entre la France et l’Allemagne, sur le plan technique, mais aussi artisanal, culturel et institutionnel. De manière plus globale, le charbon a joué un rôle clé dans les échanges sociaux et linguistiques et a contribué à construire une histoire commune entre la Moselle et la Sarre. De même, l’exposition donne à voir la place qu’a occupée le charbon dans les biographies complexes et mouvementées des mineurs et de leurs familles.

A partir du 29 avril, le public pourra découvrir une exposition enrichie de nouvelles pièces et approfondissant certains aspects de cette question historique. La prolongation de l’exposition a été rendue possible par la coopération entre Laetita Gigault du Musée Les Mineurs Wendel et Delf Slotta, Directeur de l’Institut sarrois de Géographie (Institut für Landeskunde im Saarland, IfLis). La coopération entre les deux institutions a déjà donné lieu à plusieurs manifestations communes, notamment à des ateliers photos et à des expositions.

Parmi les nouvelles pièces d’exposition figurent des pièces uniques, prêtées gracieusement par Delf Slotta. Les visiteurs pourront découvrir des lampes de mineurs de différentes époques, des verres et chopes d’apparat, des statues de Sainte-Barbe ainsi que des objets du quotidien tels que des jouets d’enfants ou des disques.

Des photomontages de grande dimension viendront symboliser les liens entre le passé, le présent et l’avenir. Des photos réalisées en Moselle et en Sarre dévoilent les facettes multiples de l’histoire minière commune aux deux régions. Aidés par un code de couleurs, les visiteurs pourront deviner de quel côté de la frontière les photos furent prises. D’autres photos permettront de se projeter dans l’avenir et d’envisager à quoi ressemblera bientôt la région Moselle–Sarre.

 

Informations pratiques

 La visite de l’exposition « MoselleSarre : le charbon à l’origine de l’Europe ? » est incluse dans le prix du billet d’entrée au Musée Les Mineurs Wendel.

 


Les expositions passées

15/03/2017 - 01/05/2017

Exposition « La catastrophe du puits Vuillemin, 15 mars 1907 »

C’était il y a 110 ans, le 15 mars 1907 à 22h, qu’un coup de grisou frappa le puits Vuillemin faisant 84 victimes. Le Musée Les Mineurs Wendel, en partenariat avec le Centre des archives industrielles et techniques de la Moselle, propose une exposition « La catastrophe du puits Vuillemin, 15 mars 1907 » visible du 15 mars au 1er mai 2017.

Cette catastrophe eut lieu le 15 mars 1907, vers 22 heures, à plus de 400 mètres sous terre. Provoquée par un coup de grisou, elle tua 84 mineurs, originaires de Moselle et de la toute proche Sarre. Elle restera la plus importante catastrophe minière de l’histoire du bassin houiller lorrain.

Au travers de photographies, de cartes postales, d’articles de journaux, de plans et de registres de l’époque, l’exposition présente le déroulement et les conséquences humaines et techniques de cette journée qui a marqué la région.

 

Informations pratiques

 L’exposition est bilingue et ouverte gratuitement au public.

 

Une journée de commémoration à l’occasion des 110 ans est organisée le mercredi 15 mars 2017. Le programme est le suivant :

-         14h30 : Conférences bilingues, en français et traduites en allemand, consacrées au déroulement de l’événement, à son contexte historique et social, et à la sécurité dans les mines de charbon au début du XXe siècle.

  • Laurent Commaille : Le contexte historique, social et industriel du bassin houiller lorrain.
  • Alain Schmidt : Présentation de la catastrophe
  • Roger Cosquer : De Courrières à Vuillemin…

-         16h10 : Procession vers le puits Vuillemin et dépôt de gerbe devant la stèle érigée en mémoire aux victimes de la catastrophe.

-         17h : Vernissage de l’exposition.

 

03/02/2017 - 09/03/2017

Exposition de photos « Les anciens sites du bassin houiller lorrain »

L’Institut sarrois de géographie, l’Institut protestant de la Sarre ainsi que le Parc Explor Wendel présentent une nouvelle exposition intitulée « Les anciens sites du bassin houiller lorrain – Découvertes et surprises photographiques » du 03 février au 09 mars 2017. 44 œuvres ont été sélectionnées à l’issue de l’atelier de photographie qui s’est déroulé en 2016 sur le Parc Explor Wendel ainsi que sur d’autres sites miniers à Stiring-Wendel, Creutzwald et Folschviller. L’atelier et l’exposition sont franco-allemands, fruit d’un travail collaboratif et transfrontalier entre les trois partenaires.

 L’exposition de photos est constituée de 44 œuvres réalisées par 22 photographes venant de toute la Sarre. Le parti pris a été d’adopter des perspectives étonnantes et inhabituelles et de jeter un regard neuf sur l’ancien bassin houiller lorrain, de Stiring-Wendel, Creutzwald à Folschviller. La pluralité des motifs a également été un des critères artistiques. Cette exposition est ouverte gratuitement aux visiteurs.

 

Un atelier photos consacré au bassin houiller de Moselle-est

Les origines de cette exposition remontent à un atelier de photographie qui fut organisé en 2016 par l’Institut sarrois de géographie (Institut für Landeskude im Saarland), l’Institut protestant de la Sarre (Evangelische Akademie im Saarland) et le Parc Explor Wendel. Baptisé « L’histoire de la mine et la diversité de la culture industrielle dans le bassin houiller de Moselle-est : recherche de motifs dans l’espace industriel entre Stiring-Wendel, Creutzwald et Folschviller », cet atelier a réuni de nombreux participants et fut encadré par Monsieur Delf Slotta, Conseiller Ministériel au Ministère de l’Economie, de l’Emploi, de l’Energie et des Transports de Sarre et Directeur de l’Institut sarrois de géographie, ainsi que Monsieur Hans-H. Bendzulla, Directeur des Etudes à l’Institut protestant de la Sarre.

 Une excursion fut organisée en août 2016 afin de permettre aux participants de partir à la découverte du paysage industriel et des forêts du Warndt, qui recèlent de multiples témoignages du passé minier de la région. Il s’agissait ensuite de fixer sur pellicule une vision personnelle de la région et de préparer une exposition qui montre le bassin houiller de Moselle-est sous un jour nouveau.

 

Les exposants (par ordre alphabétique) :

Axel Becker                                                   Arthur Kowalski

Edwin Biehl                                                   Daniel Krüger

Wolfgang Bier                                               Hans Peter Mathey

Vera Birk                                                       Leo Müller

Hans Demmer                                               Uwe Quast

Hans-Jürgen Diener                                      Udo Riplinger

Jörg Glawe                                                     Renate Schloenbach

Gisbert Groh                                                 Guido Sonntag

Sabine Hafner                                               Hans-Jürgen Spies

Markus Horbach                                           Doris Trenz

Klaus Kilian                                                   Fred Wischnewski

 

Informations pratiques

L’exposition « Les anciens sites du bassin houiller lorrain – Découvertes et surprises photographiques » est ouverte gratuitement au public.

 

 

02/05/2015 - 31/12/2016

Moselle-Sarre le charbon à l’origine de l’Europe?

La Sarre et la Moselle ont exploité durant plusieurs siècles le même gisement de charbon. Mais, avant d’être un élément rassembleur, en partie à l’origine de la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier en 1952, le charbon fut un enjeu géopolitique lors des guerres qui secouèrent l’Europe entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle.

L’exposition retrace les rattachements successifs de la Sarre et de la Moselle et du gisement de charbon sarro-lorrain : entre 1801 et 1815, 1919 et 1935, 1945 et 1955, le bassin houiller de la Sarre est exploité par la France. Entre 1871 et 1918, la Moselle et ses mines de charbon sont rattachées à l’Allemagne.

L’exposition montre que le charbon sarro-lorrain a été un enjeu industriel dans le règlement des conflits, mais qu’il a aussi stimulé les échanges entre la France et l’Allemagne, qui ont contribué à construire une histoire commune partagée entre la Sarre et la Moselle.

 

Napoléon et le charbon sarrois 1792-1815

A partir de 1792, les armées révolutionnaires françaises occupent la Sarre qui devient un département français en 1801.

La France profite de ce rattachement pour étudier et organiser l’exploitation du gisement de charbon situé sous ce territoire, qui y est exploité depuis le XVe siècle. Cela donnera lieu à la réalisation de l’ « Atlas des concessions des terrains houillers de la Sarre ».

En 1815, après la défaite des armées françaises, la Sarre est intégrée à la Prusse et en partie à la Bavière.

L’Annexion de l’Alsace-Moselle par la Prusse 1871-1918

En 1871, après la défaite de la France contre la Prusse, l’Alsace et la Moselle sont cédées à l’Empire allemand puis restituées à la France par le Traité de Versailles en 1919 après la défaite de l’Allemagne.

Durant cette période, le développement de l’exploitation du charbon qui a débuté en Moselle à l’échelle industrielle en 1856 se poursuit.

Les mines de charbon mosellanes restent la propriété de compagnies privées à capitaux allemands, belges, français sans réelle rupture due à l’Annexion. Les mines situées dans les secteurs de Forbach à l’est du bassin houiller, de Freyming au centre, de Creutzwald et de Faulquemont à l’ouest se développent jusqu’à atteindre au total une production de 3,8 millions de tonnes en 1913.

« Le Territoire du bassin de la Sarre » 1919-1935

En 1919, le traité de Versailles attribue à la France l’exploitation des mines de la Sarre en compensation des dommages de guerre provoqués par l’Allemagne. Le « Territoire du bassin de la Sarre » est créé. La France devient propriétaire de tout le gisement houiller qui est exploité par les Mines Domaniales françaises de la Sarre.

 A l’expiration d’un délai de 15 ans, prévu dans le traité de Versailles, les Sarrois, appelés à choisir lors d’un plébiscite organisé le 13 janvier 1935, le pays auquel ils souhaitent être rattachés, se prononcent à 90% en faveur du rattachement à l’Allemagne, malgré l’accession d’Hitler au pouvoir  en 1933.

La Régie des Mines de la Sarre et la création d’un Etat sarrois, le « Saarland » 1945-1955

Après 1939 et la défaite de l’Allemagne, la Sarre est détachée économiquement du territoire allemand. Par la Constitution de 1947, elle obtient un statut international tout en étant intégrée dans la sphère économique française. Les Sarrois ont une nationalité propre et leur monnaie : le Franc. La Régie des Mines de la Sarre est créée, pour l’exploitation des mines de charbon sarroises par la France.

En 1955, par référendum, les Sarrois votent « non » à 67,7 % au rattachement de la Sarre à la France.  La Sarre est intégrée à la République fédérale d’Allemagne après les accords de Luxembourg de 1956.

27/10/2016 - 09/12/2016

Exposition de photographies „Verdun – 100 ans après“

EN PARTENARIAT AVEC LE MUSEÉ LES MINEURS WENDEL

La Fondation Demokratie Saarland (Stiftung Demokratie Saarland) accueille à partir du 27 octobre, dans ses locaux à Sarrebruck, l’exposition « Verdun – 100 ans après ». Cette exposition de photographies d’Emmanuel Berry et Martin Blume marque le coup d’envoi d’un partenariat durable avec le Musée Les Mineurs Wendel de Petite-Rosselle. Le contrat de coopération signé le 13 octobre prévoit des rencontres et échanges fréquents et la réalisation de manifestations communes. 

100 ans après Verdun, souvent désignée comme la plus grande bataille du XXème siècle, les deux partenaires restent convaincus de l’importance et de la pertinence de croiser les perspectives d’artistes allemands et français. Verdun reste pour l’histoire de l’Europe, de l’Allemagne et de la France un lieu de mémoire particulier, où les deux nations, ennemies en 1916, se firent face et se livrèrent un combat terriblement meurtrier qui les laissèrent exsangues. Verdun est également le lieu où le Chancelier allemand et le Président français livrèrent l’image de deux nations réconciliées. 

 

Informations pratiques

L’exposition „Verdun – 100 Jahre danach / Verdun – 100 après“ se tiendra du 27 octobre au 09 décembre 2016 à l’Académie politique de la Fondation Demokratie Saarland (Politische Akademie der Sitftung Demokratie Saarland), Europaallee 18, 66113 Saarbrücken. La Fondation Demokratie Saarland est située à proximité de la gare de Sarrebruck.

Du lundi au jeudi de 9h à 16h.

Vendredi de 9h à 14h.

Dans le cadre de cette exposition, Monsieur Gerd Krumeich, Professeur émérite, donnera une conférence le7 novembre à 18h, en langue allemande, intitulée „Verdun en 1916“.

Stiftung Demokratie Saarland

Europaallee 18, D-66113 Saarbrücken

Tél. : +49 (0)681 90626-0, vp@sdsaar.de

www.sdsaar.de

11/03/2016 - 30/04/2016

Exposition de photos du 11 mars au 30 avril 2016

Cette nouvelle exposition montre au public le site du Parc Explor Wendel sous un jour nouveau. Intitulée « Musée Les Mineurs Wendel – Perspectives, découvertes, surprises », elle rassemble 44 œuvres de 17 photographes sarrois qui avaient participé l’année dernière à un atelier de photographie.  L’atelier avait été organisé en coopération avec l’Institut évangélique de la Sarre (Evangelische Akademie im Saarland) et l’Institut sarrois de Géographie (Institut für Landeskunde im Saarland). 

 

Des photographes sarrois en quête d’inspiration

Au printemps 2015, le Musée les Mineurs Wendel avait coopéré avec l’Institut évangélique de la Sarre et l’Institut sarrois de Géographie afin de mettre sur pied un atelier de photographie d’une durée de quatre jours.  L’exposition « Perspectives, découvertes, surprises » présentera dès le 11 mars 2016 les résultats de ces investigations artistiques.

 

Le site minier sous un nouveau jour

Une sélection de 44 œuvres réalisées par 17 photographes de Sarre sera présentée au public. Le fil rouge de l’exposition est la recherche de nouvelles facettes du Parc Explor Wendel et de perspectives inattendues.

Les photographes de l’exposition (par ordre alphabétique) :

Volker Becker / Wolfgang Bier / Karin Dumont / Heide Gebhard / Wolfgang Hausherr / Albert Herbig / Klaus Hoffmann / Klaus Kilian / Erich Klein / Corinna Kohler / Roland Kratt / Ewald Kugler / Ramona Leppmaier / Klaus Merfeld / Erhard Müller / Horst Rauhoff / Barbara Schreiber

 

Informations pratiques

 La visite de l’exposition « Musée Les Mineurs Wendel – Perspectives, découvertes, surprises » est gratuite.

 

29/01/2016 - 29/02/2016

Exposition “Bouts de terre”

 Cette exposition présentée du 29 janvier au 29 février 2016 au Musée Les Mineurs Wendel, est consacrée aux œuvres de Gérard Wojtyczka, présent durant quatre jours pour présenter ses œuvres au public. Cet architecte et artiste de Forbach prolonge ses voyages dans les différentes contrées du monde en produisant des sculptures donnant une vue aérienne de grands sites et de paysages. La nouvelle exposition de cet artiste très actif dans la Grande Région s’intitule « Bouts de terre » et nous invite une nouvelle fois au voyage.

 

 

 

 

 « Bouts de terre » : une recréation du monde

 Ses sculptures sont en terre et céramique, quelquefois en terre cuite, verre et fer, et s’accrochent et se regardent comme des tableaux. Ce sont principalement les sites et paysages modelés par l’homme qui fascinent Gérard Wojtyczka. Ses œuvres, qui sont toutes des recompositions libres, célèbrent la cohabitation entre les hommes et la nature, en mettant en valeur les éléments essentiels : l’eau, la terre, le vent, la mer et la lumière.

 La sculpture est pour Gérard Wojtyczka le prolongement naturel de l’architecture… à moins que ce ne soit l’inverse ! De ses voyages, cet artiste ramène des impressions et visions qu’il transforme ensuite en sculptures-peintures. Parmi ses sources d’inspiration figurent la muraille de Chine, le Machu Picchu, les maisons troglodytes du Mali, la ville Ghardaïa du désert algérien ou encore les champs de lavande de Provence. La Lorraine n’est pas en reste et ses visiteurs reconnaîtront ça et là des paysages familiers de Petite-Rosselle, Forbach, Bitche ou Sarreguemines. Gérard Wojtyczka sera présent au Musée Les Mineurs Wendel samedi 30 et dimanche 31 janvier ainsi que samedi 6 et dimanche 7 février de 15h à 17h pour assouvir la curiosité du public qui souhaiterait avoir des détails quant à la composition de ses œuvres.

 

Itinéraire d’un architecte voyageur

 Architecte de formation, diplômé de l’école d’architecture de Paris, Gérard Wojtyczka exerce à Forbach depuis 1979. Parmi ses réalisations, on peut citer la médiathèque de Forbach, un lieu de vie et d’animation entièrement centré sur l’usager.

 Après des expositions dans de nombreux lieux (Forbach, Völklingen, Maison de la Lorraine à Paris, Metz, Bitche, Sarreguemines, Istanbul, Berlin), le Musée Les Mineurs Wendel accueillera du 1er au 29 février les œuvres de cet architecte toujours en quête d’inspiration.

 

Informations pratiques

 L’accès à l’exposition « Bouts de terre » est gratuit

06/01/2016 - 23/01/2016

Exposition Roger Fohlen

 

 

 

 

 

 Un nouvel accrochage des œuvres du Docteur Roger Fohlen est à découvrir au Musée Les Mineurs Wendel du 6 au 23 janvier 2016.

13 nouvelles œuvres ont été sélectionnées en ce début d’année. La couleur rouge en est le fil conducteur. 

L’accès est gratuit.

23/11/2015 - 30/12/2015

Exposition les traditions de Noël en « Moselle-Est »

L’exposition les traditions de Noël en « Moselle-Est », à partir des années 1950 » présente les différentes traditions familiales, culinaires et musicales à l’occasion de ces fêtes de la période de l’Avent.

Réalisée à l’aide de témoignages et de photographies d’habitants d’origine polonaise, slovène, italienne, algérienne, allemande, portugaise, marocaine, collectés dans l’ensemble du bassin houiller.

 Pour les besoins de l’exploitation des mines de charbon, une main-d’œuvre importante est venue s’y installer dès le milieu du XIXe siècle. Ces habitants y ont amené leurs traditions et ont contribué à façonner une identité riche et multiculturelle dans ce bassin de vie qui compte aujourd’hui près de 200 000 habitants.

 Les habitants ont ainsi mêlé les traditions amenées de leur pays avec celles de Moselle-Est. Il s’agit de tranches de vie, de souvenirs, qui reflètent des traditions familiales individuelles.

 

Informations pratiques

Tél : 03 87 87 08 54 / E-Mail : contact@musee-les-mineurs.fr

 L’exposition les traditions de Noël en « Moselle-Est », à partir des années 1950 » sera visible gratuitement au Musée du mardi au dimanche de 9h à 18h jusqu’au 30 décembre 2015.

 

10/10/2015 - 30/10/2015

Exposition des œuvres de Walter Bernstein du 10 au 30 octobre 2015

Intitulée « Walter Bernstein - Sein Blick auf Industrie und Mensch, Un regard porté sur l’industrie et l’homme », l’exposition présente une sélection des œuvres saisissantes de réalisme et d’humanisme de l’artiste sarrois. Dénommé « le peintre du monde industriel », Walter Bernstein, dont la notoriété a dépassé les frontières de la Sarre, a su offrir un miroir du patrimoine et de l’identité de la région. L’exposition, co-organisée par la Fondation Walter Bernstein, marque le coup d’envoi d’un parcours itinérant en Lorraine, en Sarre et au Luxembourg.

 Peintre et graphiste sarrois, Walter Bernstein (1901-1981) s’est fortement inspiré du monde de la mine et des hauts fourneaux. Il a retranscrit dans ses œuvres l’impact de cette industrie sur l’être humain et sur l’environnement. Ses peintures révèlent en filigrane les liens historiques qui unissent la Sarre et la Moselle. Cette exposition, placée sous le haut patronage de la Ministre-présidente du Land de Sarre Madame Annegret Kramp-Karrenbauer, sera itinérante. Après son lancement au Musée Les Mineurs Wendel, elle sera à découvrir dans d’autres lieux en Lorraine, en Sarre et au Luxembourg.

L’entrée à l’exposition « Walter Bernstein » est gratuite.

11/02/2014 - 02/11/2014

Exposition “Les Jardins des Mineurs de Charbon”

L'exposition est proposée au public du 26 avril au 31 octobre 2014.

AFFICHE JARDINS Le jardin occupait une place centrale dans le quotidien du mineur, pour se nourrir et se divertir après son travail. Les logements construits par les compagnies minières jusqu’au milieu du XXe siècle comportaient d’ailleurs systématiquement un jardin pour chaque famille.

L’exposition présentera les différents types de jardins qui existèrent aux XIXe et XXe siècles dans le bassin houiller lorrain, et leurs fonctions. Elle mettra aussi en lumière les fruits et légumes qui y étaient cultivés et les recettes spécifiques réalisées à partir de ces aliments dans les familles de mineurs. Les compagnies minières mettaient également à disposition des directeurs et des ingénieurs, des jardiniers qui entretenaient leur parc et leur potager. Le quotidien et le rôle de ces jardiniers sera présenté. Enfin, l’exposition ouvrira les horizons, en s’intéressant à l’histoire des jardins ouvriers en Europe aux XIXe et XXe siècles.

 

Complément original et inattendu, cet événement est accompagné par la reconstitution d’un jardin de mineur grandeur nature qui sera installé sur le Parc Explor Wendel du printemps à l’automne 2014. Il permettra aux visiteurs de découvrir les fruits et légumes cultivés au travers d’animations familiales et éducatives, à destination de tous les publics (ateliers jardinage, cuisine, etc.). 

03/09/2013 - 31/10/2013

“L’habitat minier dans le bassin houiller lorrain”

affiche l'habitatDu 10 septembre au 31 octobre, une nouvelle exposition est consacrée à l’habitat minier du bassin houiller de Lorraine. L’exploitation charbonnière a fortement façonné le paysage de la région donnant ainsi naissance aux différentes cités minières.

 

22.000 logements répartis en 70 cités minières et situés sur le ban de 30 communes du bassin houiller lorrain : l’exploitation charbonnière a généré un parc immobilier monumental. Construites pour loger la main-d’œuvre employée dans les mines de charbon lorraines, elles ont accompagné les grandes mutations du bassin houiller lorrain qui s’est urbanisé au fil du développement de l’industrie minière.

 

L’exposition présentera l’architecture des cités minières construites dans l’ensemble du bassin houiller lorrain pour les besoins de l’extraction du charbon lorrain entre le milieu du XIXème siècle et les années 1960. Elle mettra l’accent sur l’évolution des principes urbanistiques avant et après la nationalisation des houillères en 1946. La vie quotidienne dans les cités minières sera également évoquée. Enfin, le devenir de ce parc immobilier après la fin de l'activité charbonnière sera mis en lumière. L'exposition sera illustrée de plans, de photographies, de maquettes, d'objets du quotidien et de films d'archives. Elle sera présentée en collaboration avec les Archives départementales de la Moselle et son Centre des archives industrielles et techniques.

 

Pour accompagner l’exposition, il sera proposé une conférence de Madame Isabelle Michard, Architecte des Bâtiments de France, le 26 octobre à 15h, accompagnée d’une visite de l’exposition par un guide. Le thème de la conférence est : « La notion de patrimoine : quelles sont les missions de l’architecte des Bâtiments de France ? », et illustrera tout particulièrement la question du patrimoine immobilier minier de Petite-Rosselle. Madame Michard est architecte des Bâtiments de France et dirige le Service territorial de l'architecture et du patrimoine (STAP) de Moselle. La conférence durera 30-40 minutes et sera suivie d’une discussion avec le public ainsi que d’une visite guidée de l’exposition.

 PROGRAMME AUTOUR DE L’EXPOSITION « L'habitat minier dans le bassin houiller lorrain »

Visite commentée de l’exposition en français et en allemand

  • En français : les mardis après-midi à 15 heures
  • En allemand : les mercredis et dimanches après-midi à 14 heures
  • Ou : sur réservation préalable auprès de l’accueil

Durée : 1 heure

Tarif : 2 € par personne

 

02/05/2013 - 31/08/2013

« Femmes de mineurs, femmes à la mine »

Lorsque l'on évoque les mines de charbon, on pense immédiatement aux mineurs, à tous ces hommes qui ont fait l'histoire du charbon lorrain durant 150 ans. Le sujet des mineurs de charbon (métiers, vie quotidienne, sociologie, langage ...) a déjà été assez largement traité dans des publications et expositions surtout lors des fermetures des dernières mines de charbon lorraines au début des années 2000.

Mais les femmes dans tout ça ? N'ont-elles pas aussi joué un rôle dans cette histoire, à la fois en tant que femmes de mineurs, précieux soutien au quotidien, mais aussi à la mine, puisque les femmes ont aussi été employées par les houillères et pas seulement au criblage dans les lavoirs ?

C'est le premier sujet que le Musée Les Mineurs Wendel a choisi de mettre en lumière en 2013 au travers d'une exposition temporaire de mai à août 2013.

4 thèmes seront présentés : l'école ménagère qui formait souvent de futures femmes de mineurs, / la vie quotidienne des femmes de mineur / les femmes employées à la mine par exemple dans les lavoirs, les lampisteries, les services administratifs, les hôpitaux, les centres sociaux etc. / les représentations des femmes de mineur dans la littérature, la peinture, la musique, le cinéma, la publicité, etc.

Des objets du quotidien, des photographies, des textes, des affiches illustreront ces 4 thèmes. Des témoignages de femmes filmées seront aussi diffusés afin de restituer toute la dimension humaine de ce vaste sujet.

 

 PROGRAMME AUTOUR DE L’EXPOSITION « Femmes de mineurs, femmes à la mine »

Visite commentée de l’exposition en français et en allemand

  • En français : les mardis après-midi à 14 heures
  • En allemand : les mercredis et dimanches après-midi à 14 heures
  • Ou : sur réservation préalable auprès de l’accueil

Durée : 1 heure

Tarif : 2 € par personne

 

Visites éducatives de l’exposition en français (Faire découvrir l’exposition au public scolaire, niveau collège et lycée, au travers d’une visite commentée et d’un questionnaire.)

  • Sur réservation préalable

Durée : 1 heure

Tarif : 3 € par élève

 

Visite thématique du Musée Les Mineurs Wendel Les « Femmes dans le bassin houiller lorrain » (Visite conçue par Sabine GRAF)

  • En allemand, par Sabine GRAF : Le premier et le dernier dimanche du mois à 15 heures ou sur réservation préalable
  • En français : sur réservation préalable auprès de l’accueil

Durée 1 heure

Tarif : 2 € par personne

29/11/2012 - 31/12/2012

Lorsque les H.B.L s’associaient au Père Noël

Le Musée Les Mineurs Wendel présente une petite exposition sur le thème de Noël et des cadeaux remis par les HBL aux enfants du personnel à cette occasion.

Quelques jouets anciens reçus par des enfants du personnel sont exposés.

Des articles extraits du journal d’entreprise Mineurs de France décrivent également ces journées particulières durant lesquelles les parents allaient retirer les jouets dans les différents points de distribution du bassin houiller.

L’exposition présente aussi des dessins humoristiques en rapport avec le thème de Noël et des traditions du mois de décembre, ainsi que des publicités anciennes, donnant des idées de cadeaux aux maris pour leurs femmes…

Un peu d’histoire

Les Houillères du bassin de Lorraine mirent en place de nombreuses prestations pour leur personnel.

L’une d’entre elles était la distribution de cadeaux de Noël aux enfants du personnel.

Cette prestation fut assurée à partir de 1946 jusqu’à la fin de l’activité charbonnière. Elle était destinée aux enfants depuis leur naissance jusqu’à 14 ans. Cet âge fut ensuite ramené à 11 ans.

Dans les années 1950, chaque Noël, les HBL distribuaient près de 40 000 jouets.

En 1983, avec la baisse des effectifs, le vieillissement du personnel et l’âge limite ramené à 11 ans, 18 000 jouets étaient encore distribués.

Les jouets choisis par le Service social des HBL, puis par le Service de l’Action sociale et culturelle du Comité d’entreprise des HBL, suivaient l’air du temps, bien que les grands classiques (jeux de société, cadeaux éducatifs et sportifs, peluches …) restaient des valeurs sûres.

Puis, les H.B.L. supprimèrent la distribution de cadeaux de Noël et la remplacèrent par la remise de bons d’achats, système plus pragmatique mais qui fit un peu disparaitre la magie de Noël.